Découverte en sac à dos de l’Inde du Nord… terre de contrastes

Fin 2012, nous sommes partis pour 12 jours en sacs à dos en Inde du Nord, à la découverte des grandes villes du Rajasthan mais aussi et surtout à la découverte d’une culture tellement différente…

Avant de partir, nous avions beaucoup lu (forums, internet, livres…) et nous savions que nous serions probablement marqués par la culture indienne. Pour nous rendre d’une ville à l’autre, nous avions réservé nos billets de train, et de bus… Nous sommes donc partis confiants, heureux et à la fois assurés de revenir avec la tête pleine de souvenirs, bons ou mauvais…

Notre conclusion après ce voyage en Inde du Nord : il faut le vivre pour le croire. Pays de contrastes… des palais luxueux à la poussière des villes, des turbans et robes dorées aux odeurs nauséabondes des rues, de la frayeur de New-Delhi au calme d’Udaipur, des regards angoissants de certains hommes aux échanges sincères… Nous garderons finalement un très bon souvenir de ce voyage.

La Capitale de l’Inde du Nord… accueil très mitigé

Quartier de Paharganj à Delhi
Quartier de Paharganj à Delhi

L’arrivée à New-Delhi est particulièrement éprouvante. Dés que vous avez posé le pied sur le sol indien, vous êtes blancs, vous êtes un touriste, vous avez probablement de l’argent… et donc, on vous accoste à tout va. Il faut garder son sang-froid, absolument, et dire « non »… tout simplement. Sans généraliser, nous avons tout de même ressenti fortement que les indiens de Delhi étaient plus calculateurs, moins honnêtes et il faut donc rester sur le qui-vive. Nous pensions monter dans un « pré-paid » taxi, on a fait confiance trop vite… (On ne nous y reprendra plus !)

En effet, le moindre chauffeur du taxi dans lequel vous montez vous inventera une histoire pour vous emmener chez son « cousin-guide-touristique ». Nous avons eu le tour… Nous avons dit non, une fois, deux fois, trois fois ; il a compris qu’il n’avait pas affaire à des touristes qui se laisseraient faire… et s’est mis à ralentir franchement sur la route, à téléphoner à on-ne-sait-qui, bien entendu, dans une langue incompréhensible pour un Français lambda et à changer de ton… Nous avons donc décidé de quitter le taxi dés que nous serions arrivés au coeur de ville, plus rassurés d’être tous les 2 et à pieds… Nous avons finalement marché 1 heure, et sommes arrivés à l’hôtel sans l’aide de personne… Une immersion complète dès les premières heures sur le territoire Indien !

En conclusion : si nous devions refaire ce voyage, nous supprimerions l’étape New-Delhi pour ajouter 2 jours ailleurs dans le programme. Ne faites confiance qu’à vous-même dans cette ville. La solution « métro » existe, depuis l’aéroport, vers le centre ville. Malheureusement, souvent en travaux, la seule solution qu’il reste est le taxi… et là….

Les trains… de quoi écrire un livre !

Train en gare de Jaipur
Train en gare de Jaipur

Ils sont très très nombreux, très souvent bondés, et aussi en retard. Un seul mot d’ordre : PATIENCE. Les panneaux d’affichage vous indiquent la voie, et l’heure d’arrivée prévue… Malheureusement, toutes les 30 min, celle-ci se met à jour et à une fâcheuse tendance à augmenter… Aussi, il n’est pas rare de monter dans le train avec 5, 8 ou même 10h de retard… surtout l’hiver lorsque le brouillard fait rage et que les trains circulent à vue, donc très lentement.

Réservation

Les trains ne vont pas très vite (50 km/h tout au plus), mais ils sont bien organisés. Pour vous aider à réserver, voir notre article sur la réservation des billets de train en Inde. Il faut vraiment s’y prendre à l’avance car les « waiting lists » ne sont pas forcément idéales quand vous n’avez que 15 jours sur place ! Cela pourrait vous faire perdre 1 bonne journée de voyage ! Une fois le train arrivé en gare, de grandes feuilles de papier accrochées sur chaque wagon indiquent les noms des passagers et les sièges attribués. Cela permet d’être sûrs que l’on monte dans le bon train !

Une fois dans le train, aucune annonce ne vous indiquera les arrêts (souvent très nombreux) du train ! Aussi, soyez très vigilants et tâchez de demander à un Indien non loin de vous à quelle station le train s’est arrêté, pour ne pas oublier de descendre ! Les Indiens ont presque tous un téléphone avec site internet qui indique « en direct » la position du train sur le trajet. Ils vous aideront sans problème et vous diront la distance et/ou le temps restant d’ici votre destination. Ne vous endormez pas… ou mettez le réveil !

Sécurité

Le contrôleur passe une fois durant le trajet pour vérifier vos billets / votre identité. Un seul conseil : gardez TOUJOURS vos affaires avec vous, servez-vous de vos sacs à dos comme « oreillers » et tout se passera bien.

Repas

Petits pois carottes... épicés
Petits pois carottes… épicés

Dans les trains, des vendeurs ambulants passeront très régulièrement pour vous proposer du thé « tchai », du café ou des biscuits. Dans les compartiments fermés par une porte, vous ne serez pas dérangés. Dans ceux qui se ferment uniquement grâce à des rideaux, ils n’hésitent pas à les ouvrir, même la nuit… Restez patients…

Dans les gares, des tas de petites « boutiques ambulantes » vous proposent bananes, chips et autres cakes aux fruits pour dire d’avoir des choses à grignoter durant le trajet. Une chose à savoir : les prix sont les mêmes partout, peu importe la boutique, directement indiqués sur l’emballage si vous prenez chips, biscuits ou autres boissons en bouteille ! Nul besoin de négocier…

Dans le compartiment, si comme nous, vous avez la chance de voyager plusieurs heures avec des Indiens adorables, vous pourrez peut-être goûter et partager un repas Indien fait-maison… (voir plus bas, « Manger devant les indiens »).

Confort

Premier "compartiment" 2 places
Compartiment 2 places

En fonction du type de classe choisi, vous aurez plus ou moins de confort. Nous avons testé 4 classes différentes (à 2 , compartiment fermé par un rideau ; à 4, compartiment fermé par un rideau ; à 6, compartiment fermé par un rideau et enfin, à 4, compartiment avec porte coulissante qui ferme de l’intérieure). La tarif dépend évidemment du type de classe. Quelque soit la classe, ça reste très bon marché pour nous, européens.

Couloir de train
Couloir étroit…

Draps, couvertures et oreillers sont mis à disposition dés la montée dans le train. Les couloirs sont étroits ; les indiens peuvent avoir de grosses valises et les placent sous les sièges, quand ça passe (!), sinon, vous aurez à vos pieds la valise de votre voisin de cabine.

Hygiène

Celle-ci peut paraître moyenne au niveau des draps, des taies d’oreillers et des couvertures, mais le confort étant ce qu’il est, si vous avez 6 à 12 h de train, vous serez content d’avoir un oreiller moelleux avec une taie, même tachée… Nous n’avons pas utilisé les « petits coins »… C’est à priori le point noir niveau hygiène… Si toutefois vous deviez impérativement y aller, pensez à désinfecter mains et chaussures ensuite. Nous utilisions les petits désinfectants mains, comme pour d’autres voyages d’ailleurs, très pratiques et légers.

En conclusion : le voyage en train est absolument à faire si vous voyagez en Inde. Les rencontres y sont intéressantes et le confort y est bien suffisant, même pour plusieurs heures de route… C’est tellement « un monde » qu’il serait dommage de passer à côté.

Les gares… une ville dans la ville

Toujours beaucoup de monde dans les gares
Toujours beaucoup de monde dans les gares

Nous en avons « visité » 4 différentes… Toutefois, elles se ressemblent de par la foule qui y « vit », de jour comme de nuit. Les femmes sont très souvent assises par terre, avec leurs enfants, sur des couvertures ou à même le sol… Les hommes, quant à eux, déambulent en attendant le train, et certains vous dévisagent longuement…

Dépose bagages

Dans les gares, vous pouvez trouver un lieu de « dépose bagages » ; nous ne l’avons pas utilisé, même si nous avons hésité. Il faut dire que la queue pour y déposer les sacs y est très longue, et l’on se dit que cela risque d’être aussi long pour les récupérer… Aussi, nous avons choisi de garder nos sacs sur le dos. Et en terme de sécurité, on n’est sûrs de rien.

Salle d’attente

Il existe des salles d’attente « de luxe » dans certaines gares, à Delhi notamment. Pour quelques roupies, vous avez accès à des fauteuils très très confortables, dans un calme incroyable, à un petit repas et à des WC propres ! Cela peut valoir le coup si vous avez 2 à 3h d’attente… Nous l’avons testé (même si nous aurions préféré avoir le train à l’heure !), nous ne l’avons pas du tout regretté ! Sinon, sans ce système, vous avez, à la gare de Jaipur, plusieurs bancs de sièges en ferraille pas très confortables mais qui, au moins, vous permettent de vous asseoir ! Dans certaines gares, il n’y a que 2/3 assises par-ci par-là, et l’on comprend mieux pourquoi tout le monde est assis par-terre dans la poussière et le bruit.

Executive Lounge à la New Delhi Railway station : www.facebook.com/pages/IRCTC-Travelers-Executive-Lounge-New-Delhi-Railway-Station/422196934536099 (300 roupies – moins de 4 euros, pour 3 heures)

Regards insistants

Dans certaines gares, (à New-Delhi surtout), nous avons ressenti un vrai malaise au niveau des hommes, qui dévisagent énormément les femmes touristes… Ils se mettent proches de vous, vous regardent droit dans les yeux ou de la tête aux pieds. C’est la seule gare dans laquelle nous avons ressenti cette ambiance pesante et dérangeante.

Changement d’un panneau… cela a pris 1h30 !
Changement d’un panneau… cela a pris 1h30 !

Panneaux

D’un point de vue de la « signalétique », quand il n’y a pas de coupures de courant, de grands panneaux d’affichage lumineux « modernes » indiquent les arrivées et les départs des train ; et très souvent… ils indiquent un retard ou l’annulation du train ! Il y a aussi des « Time Table » plus anciens… que les employés doivent changer à la main (voir photo, gare de Jaipur).

Arnaque

Attention ! Même les « policiers » qui se postent à certaines entrées de gare sont parfois de vrais menteurs et arnaqueurs. Ils vous demanderont vos billets pour vérification (pourquoi pas…), et vous feront croire que votre train est annulé, et vous guideront en moins de 20 secondes dans un rickshaw, lui demandant de vous emmener… chez son « cousin-guide-touristique » qui va vous aider à trouver un autre billet ! Soyez TRÈS vigilants ! Il suffit de passer par une autre entrée de la gare, et d’accéder aux quais ou aux panneaux d’affichage, comme n’importe quelle personne qui voudrait prendre le train ou accueillir quelqu’un qui arriverait en gare… Vous verrez alors que votre train n’est pas du tout annulé, et qu’il est à l’heure (pour l’instant ;o) !)

Encore une fois : NE faites PAS confiance à qui que ce soit d’autre qu’à vous même.

Le vilain a volé des chips devant nos yeux !
Le vilain a volé des chips devant nos yeux !

Animaux

Dans les gares, vous trouvez enfin… des animaux. Qu’ils soient chiens errants, singes voleurs de paquets de chips, ou… rats ! Vous en verrez forcément. Les chiens sont également très très nombreux, se ressemblent tous, et ne sont pas méchants. Ils vivent « leur vie », mais nous les avons évités autant que possible.

Nous avons également aperçu quelques rats…

Les bus/autocars… ou comment avoir la peur au ventre !

A gauche, notre bus... heureusement...
A gauche, notre bus… heureusement…

Attention, il y a des bus… au confort très très sommaire, et probablement très moyens niveau sécurité, et les autocars, un peu « comme chez nous », plus récents, plus sécurisant, avec ceintures de sécurité et sièges confortables… Avant de réserver, vérifiez bien quel type de bus vous sélectionnez !

Confort

Nous avons pris un autocar très propre, très confortable, avec bouteille d’eau offerte, clim et télé (vive le cinéma de Bollywood !). Places numérotées, nous avions choisi nos places directement via le site internet. Rien à redire…

Sécurité

Un seul mot… CONFIANCE ! Faites confiance au chauffeur… de toutes façons, vous n’aurez pas le choix. On dit que les Indiens conduisent plutôt mal, et passent leur temps sur la mauvaise voie. Ils doublent alors que des bus, camions ou autres piétons avec troupeau de chèvres sont sur l’autre voie. C’est bien simple, soit vous fermez le yeux, soit ils restent ouverts, mais vous apprendrez au bout de votre 5ème frayeur que les Indiens roulent de cette façon, et donc… que vous ne pourrez rien y faire… Finalement, tout se passe bien !

De jour, c’est vrai que c’est encore acceptable… alors que de nuit, la peur se multiplie… Les phares sont faces à vous, et finalement, votre bus n’est jamais du bon côté de la route !

Les rickshaws… un folklore plutôt sympa

Des rickshaws, en pagaille
Des rickshaws, en pagaille

Il y en a absolument PARTOUT ! Verts et jaunes (dans de très nombreuses villes), ils sont reconnaissables très facilement ! Les chauffeurs vous demandent votre destination, vous annoncent un prix : là c’est à vous de négocier !

Tarifs

Un conseil très simple : si vous avez 3 minutes devant vous, alors marchez un peu… quittez la sortie de la gare où ils sont postés par dizaines, garés n’importe comment… quittez les lieux touristiques ou publics, et vous serez alors plus au calme pour accoster vous-même un chauffeur plus isolé. Vous verrez aussi que les prix sont souvent divisés par 3 ou 4 rien qu’en s’éloignant un tout petit peu…

Avec l’habitude, vous saurez évaluer le prix par rapport à la distance à parcourir. Et vous ne vous ferez pas avoir.

Confort

Nous en avons pris tôt le matin, en journée, ou en soirée… Les rickshaws ne sont pas fermés par des portes ou des fenêtres ! Aussi, le vent peut être glacial avec la vitesse… tâchez de vous couvrir… Ce n’est pas pour rien que les chauffeurs eux-mêmes ont écharpes et autres foulards autour du coup et sur le visage lorsqu’ils conduisent. Certains ont un « mini coffre » pour déposer vos sacs à dos ou valises… d’autres pas… vous vous réchaufferez donc avec vos sacs sur les genoux ! Tâchez de bien vous y accrocher !

Klaxon

Dans les villes, le bruit infernal des klaxons vous fatiguera… à moins qu’à force, vous ne l’entendiez plus ! Un conseil (nous en avons vu certains, et ce n’est pas une mauvaise idée), prenez des petites boules Quies, ça ne coûte rien, et cela devrait apaiser le fond sonore… Sachez que les chauffeurs klaxonnent pour prévenir qu’ils doublent, qu’ils arrivent, qu’il y a danger, pour dire bonjour, pour faire peur à une poule ou à un chien errant… et évidemment aussi, parce qu’ils voient des touristes à pieds, et qu’ils veulent les accoster ! Bref, ils klaxonnent tout le temps… Alors 1 klaxon pour 1 rickshaw, ça va… mais si vous multipliez le bruit par les centaines de véhicules présents au coeur des villes, et vous imaginez le bruit assourdissant qu’il peut régner en Inde…

Les repas… une question de goût(s) !

Le meilleur repas de notre voyage
Le meilleur repas de notre voyage

« Spicy or not spicy »

Vous pouvez trouver de très bonnes choses à manger en Inde du Nord, sans craindre pour votre estomac. Nous n’avons pas du tout été malades. Il suffit de faire un peu attention, de préciser à chaque fois que vous ne voulez pas d’épices, et les Indiens font attention.

Banana lassi
Banana lassi

Nous avons goûté de très bons lassis (fruits mixés avec du yaourt), des naans à tous les goûts (une sorte de pain, nature, à l’ail, au fromage…), du riz à toutes les sauces (nature, à la tomate, au curry)… côté viande, il y aura toujours du poulet… Vous trouverez donc de quoi manger, et bien manger, dans des restaurants, plus ou moins bien tenus, plus ou moins « chics ». A Udaipur, vous pourrez même manger « à la belle étoile », avec vue sur le lac, assis « en tailleur » sur de gros coussins !

Nous nous étions basés sur le Guide du Routard qui ne nous a jamais déçus côté conseils et bonnes adresses de restaurants ou petites « cantines » dans lesquelles on n’oserait jamais renter… et pourtant !

Manger devant les indiens

Il n’est pas poli, en Inde, de manger devant les Indiens sans proposer de partager son repas. Aussi, dans le train, si vous êtes avec des Indiens à l’heure du repas, vous verrez qu’il y a de très grandes chances pour qu’ils vous proposent de partager leur repas ! Dire non peut sembler impoli, alors l’on n’ose pas toujours…

Un conseil : si eux mangent, vous pouvez manger. Si en revanche, ils vous tendent quelque chose sans l’avoir eux-même manger juste avant, refusez tout simplement. Nous avons fait une superbe rencontre, d’un couple de retraités, qui nous a offert de goûter leur repas. Gênés, car nous avions « pique-niqué » nos chips et nos bananes devant eux sans le savoir, nous avons refusé poliment, mais ils ont tellement insisté et avec une grande gentillesse que nous avons finalement accepté de « goûter » juste un peu. Des naans (aucun souci), des petits-pois / carottes épicés (rude !) et un peu de riz… Nous avons goûté à tout, avec sourire, et expliqué en anglais que nos estomacs craignaient l’épicé, et ils ont compris. ;o).

Les rencontres… une richesse incroyable !

Dans les lieux touristiques

Deux touristes pakistanais
Deux touristes pakistanais

Lors de nos visites sur des sites touristiques, nous avons finalement rencontré très peu de touristes occidentaux. Même au Taj Mahal, les très nombreux touristes sur place viennent… d’Inde ! C’est l’occasion d’apprécier les jolies tenues indiennes, très colorées : saris, turbans… Vous sortez vos appareils photos pour prendre les monuments, mais les indiens, eux, utilisent leur appareil pour nous prendre nous ! Nous en avons fait l’expérience : les indiens viennent vers vous et vous demandent de poser avec eux, de tenir leurs bébés dans vos bras… Ne soyez pas surpris ! Acceptez avec sourire de poser pour eux et profitez-en pour leur demander en retour de les photographier : l’occasion de faire de magnifiques portraits !

Dans tous les cas, ayez la politesse de demander l’accord avant de prendre les indiens en photos, surtout si vous êtes un homme !

Dans les trains

Si comme nous, vous avez la chance d’échanger avec des Indiens très intéressants, polis et généreux, qui s’intéressent à votre voyage, votre parcours, votre vie, n’hésitez pas à discuter avec eux. Même si vous êtes fatigués, les échanges sont toujours remplis de belles choses.
En effet, vous serez forcément en compagnie d’Indiens (touristes parfois, eux aussi) dans les compartiments. Nous avons rencontré de très très gentilles personnes, et avons parlé France, politique, éducation et… voyages. On se rend compte que les Indiens sont en général très ouverts et agréables. Les seules personnes avec lesquelles nous avons eu le plus de difficultés sont finalement les habitants de New-Delhi, pour leur non-franchise et leur malhonnêteté. Heureusement, ce ne fût que le 1er jour du voyage… Ensuite, à chaque nouvelle étape, nous avons fait de merveilleuses rencontres.

Dans les maisons d’hôtes

Vous serez très bien accueillis, dans les chambres d’hôtes. Le confort peut-être sommaire, mais les Indiens que nous avons rencontrés ont toujours été à nos petits-soins. Il vous suffit de parler un peu anglais, et de vous habituer à l’accent Indien-Anglais, et vous pouvez échanger avec un très grand nombre d’Indiens que vous croiserez au détour d’une ruelle, d’un train ou d’une petite boutique.

onzebouge

View posts by onzebouge
Nous avons créé ce blog pour partager nos carnets de voyage en famille. Nous utilisons beaucoup les blogs de voyage et les forums. A notre tour de vous aider à organiser vos propres voyages autour du monde ! En mode week-end, citytrip ou road trip, trouvez l’inspiration et les bonnes adresses parmi les destinations que nous avons déjà visitées…

4 Comments

  1. Amelie
    août 26, 2013

    Bientôt, vous pourrez retrouver l’article « Au jour le jour » qui vous précisera les choses à voir, les lieux à ne pas manquer, et qui vous donnera un maximum de conseils quant à la réservation des bus, se repérer dans le métro à Delhi etc…

    Répondre
  2. Karine
    septembre 05, 2013

    Ouah un super article! très complet comme on en voit peu. Souvent on ne se rend pas compte mais un voyage en Inde se prépare avant tout! j’en ai fait les frais la première fois!

    Karine

    Répondre
  3. Charlotte
    septembre 11, 2013

    Superbe, super bien fait
    Merci pour la patience et le temps que cela doit demander, qui en fera gagner beaucoup à vos lecteurs!
    Des bises
    Charlotte

    Répondre
  4. Blog Voyage Way
    février 24, 2014

    Excellent billet, très complet, qui aborde de nombreuses facettes de l’Inde, les bonnes et aussi les plus mauvaises 😀

    Pour les trains, en effet, c’est un véritable lieu de vie où l’on peut observer et s’étonner même après plusieurs voyages en train!
    Pour les WC dans les trains, je ne les ai pas trouvé si sale que ça (c’est relatif hein, on compare au reste de l’Inde ….)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top