Voyage à Lanzarote avec enfant

Canaries : à la découverte des volcans de Lanzarote

Nous avons séjourné 8 jours sur l’île de Lanzarote, qui fait partie des 7 îles des Canaries, début mai, un mois très agréable niveau température. Nous savions en choisissant cette destination que nous pourrions randonner, c’était le but premier de notre voyage ; le reste ne fût que découvertes et belles surprises ! Nous ne savions pas à quoi nous attendre.

Résultat ?  Lanzarote est une destination que nous recommandons à ceux qui aiment la nature, les volcans et le calme loin des touristes !

Lanzarote… les incontournables !

100% Nature

Le parc de Timanfaya (tour de bus de 50 min au plein coeur de la lave). Cela secoue un peu. Points d’arrêts plusieurs fois pour prises de photos à travers les vitres (propres !) du bus pour admirer ce site volcanique exceptionnel.

Les volcans du Parc National de Timanfaya
Les volcans du Parc de Timanfaya

Les randonnées, plus ou moins difficiles, que l’on peut faire tout autour des cratères des volcans. C’est à couper le souffle. Attention au vent qui peut être assez fort dans les hauteurs (prendre des petits bouchons d’oreilles pour ceux que cela gêne). Sol souvent fait de lave morcelée, chaussures de randonnée obligatoire pour les chevilles ! Voir notre article sur les randonnées à faire à Lanzarote avec un enfant.

100% Culture

Le Jardin des Cactus et les deux grottes Cueva de Los Verdes et Jameos del Agua) : trois lieux à ne pas rater ! César Manrique, l’homme à qui cette île doit beaucoup, en est le créateur. Il mélange l’Art et la Nature, et le résultat est splendide.

La fondation César Manrique, qui est en fait son ancienne demeure. Sur 1800 m², vous découvrez une maison bien pensée, dont la blancheur extrême saisi les yeux, et située au coeur de la lave noire, pour encore plus de contrastes.

Lanzarote… au jour le jour

L’île n’est pas grande, elle permet de le découvrir, en voiture, très largement en 8 jours. Du nord au Sud, comptez 1h30 de voiture maximum.

Jour 1 – Lanzarote, nous voilà !

Après 3h30 de vol au départ de Bruxelles Charleroi, nous voilà arrivés à Arrecife, capitale de l’île.  A l’aéroport, on récupère bagages et porte-bébé, ainsi que la voiture de location, dont le comptoir est situé dans l’aéroport même. En 5 minutes, montre en main, nous prenions possession de notre véhicule, avec un CD audio, en français svp, qui présente les attractions principales de l’île.

Une fois installés dans notre appart-hôtel à Costa Téguise, à 20 min de l’aéroport, nous allons faire des courses en supermarché pour la semaine.

Jour 2 – Au nord de l’île, le Jardin de Cactus

C’est parti pour 30 min de route, et la visite du Jardin des Cactus, un lieu superbe, dans lequel vous déambuler tranquillement au milieu de centaines de cactus de tous pays. Un moulin à vent est placé en haut d’escaliers accessibles même avec un enfant. Le lieu est à ne manquer sous aucun prétexte.

Nous continuons notre chemin et visitons à quelques minutes de là en voiture, la grotte Jameos del Agua, une cavité dans laquelle l’eau stagnante cache des petits crabes albinos et aveugles. On longe l’eau sur les côtés. Si comme nous, vous avez la chance d’y être à une heure où le soleil est au zénith, un rayon de lumière vous permettra de faire de magnifiques photos (la cavité est en effet percée sur le haut, à un seul endroit).

Nous rentrons à l’appartement pour manger, faire la sieste au petit (et nous reposer par la même occasion), et repartons après le goûter à la découverte du centre-ville de Costa Téguise. Nous découvrons un beau chemin piétonnier le long de la mer, des parcs pour enfants très bien aménagés et comme neufs encore une fois ! L’Espagne est vraiment une destination pour les enfants !

Jour 3 – Le parc de Timanfaya et ses randonnées

Ce matin, nous prenons la route direction l’ouest, pour nous rendre dés l’ouverture (9h) au parc national de Timanfaya, un sublime endroit préservé, où les paysages sont à couper le souffle. On se croirait sur la Lune.

Après 50 min de tour en autocar au coeur du parc et de la lave très noire (seule une route est aménagée pour les bus), on repart et à quelques minutes de là, nous nous préparons pour notre 1ère randonnée avec bébé sur le dos : la Caldera Blanca. Durée : 4h. Il faut noter que le « vert » n’est pas une couleur que l’on trouve sur l’île (très peu d’ombre donc, si ce n’est même pas du tout d’ombre). Pique-nique dans le sac, c’est parti ! Nous grimpons le volcan pour y faire le tour (un peu venteux sur le haut, mais nous avons connu pire).

De retour à la voiture, bien KO mais heureux, nous reprenons la route pour rentrer à l’appartement et profiter de la piscine !

Jour 4 – L’aquarium et le Mirador del Rio

Bébé oblige, nos visites sont un peu plus ciblées… Direction l’aquarium de Costa Téguise, à 10 min à pieds de notre appartement. Tortues, raies, poissons exotiques, petits requins : tout y est, mais honnêtement, ce n’est pas fait pour les enfants : les bassins sont tous placés en hauteur et un enfant de moins d’un mètre ne peut pas en profiter à moins d’être porté. L’entrée est également assez chère pour ce qu’on y voit.

Après un repas maison et la sieste de bébé, nous prenons la route vers la pointe la plus au Nord de l’île, pour y découvrir le plus beau point de vue, depuis le Mirador del Rio. On entre gratuitement, et on aperçoit des salines ainsi que l’île de la Graciosa et ses plages de sable blanc.

Le Mirador Del Rio
Le Mirador Del Rio

Nous avons terminé la journée par la visite de la Cueva de los Verdes, une grotte sympathique, dont la visite guidée (anglais/espagnol) est assez longue. Le point final de cette visite est amusant (trompe l’oeil…) on ne peut pas en dire plus :o)

Jour 5 – Le marché de Téguise et la Fondation César Manrique

Dimanche matin, visite du fameux marché de Téguise. Plein de parkings surveillés sont proposés aux abords de la place centrale (1,50 euros). (Petite) déception de n’y voir que des artisans africains et très peu de produits locaux (juste un rayonnage sucré et de fromages, c’est tout). En revanche, jus de fruits frais très peu cher, et ambiance générale fort sympathique.

Avant de retourner manger à l’appartement, pause plage (pour la vue plus que pour se baigner, les vagues y sont très fortes). Cela fait la joie de surfeurs, que nous apprécions observer.

L’après-midi, nous allons visiter la fameuse fondation de Monsieur César Manrique, artiste qui a fini sa vie à Lanzarote. C’est vraiment beau, le blanc, toujours le blanc, qui contraste avec le vert des cactus et le noir de la lave. A l’entrée, une sculpture colorée, « à la Manrique ». On retrouve d’ailleurs de nombreuses oeuvres au milieu des ronds-points, un peu partout sur l’île. Plus originaux les uns que les autres !

La Fondation César Manrique
La Fondation César Manrique

Nous terminons la journée par une randonnée d’une heure, vraiment facile autour d’un cratère assez sympathique. Il est 18h, nous sommes seuls au monde, c’est juste super agréable !

Jour 6 – Tout au Sud : les plages préservées de Papagayo

Sans tarder le matin, nous prenons la direction du Sud. Après paiement de 3 euros au garde barrière, nous empruntons une voie « sablonneuse » qui nous mène à un ensemble de plages / criques de sable blond du nom de Papagayo (nous l’avons appris après coup, cela signifie perroquet). Très familial, ce lieu est fort agréable. Mer agitée (comme souvent sur l’île) ; nous trempons nos pieds et jouons sur le sable. Pause jeu avec bébé bien appréciable.

Non loin de là, se trouve la grande ville (touristique) de Playa Blanca. Nous y allons pour profiter de l’immense chemin piétonnier (avec poussette, super pour la sieste de bébé), le long de la côté. C’est magnifique et il y fait bien chaud.

La promenade de Playa Blanca
La promenade de Playa Blanca

Jour 7 – Rando dans les vignes

Ce matin, randonnée « à la fraîche » non loin du village de Yé. Nous traversons des vignes (traitées fort chimiquement, ça fait peur !) et grimpons au sommet d’un nouveau cratère.

Nous continuons notre chemin pour une petite pause dans le village d’Haria, dans lequel on trouve des très très nombreux palmiers.

Nous avons poursuivi notre séjour aux Canaries à Fuerteventura, accessible facilement en bateau depuis Playa Blanca avec la voiture.

Au retour sur Lanzarote, nous nous sommes rapidement arrêtés pour admirer le site de Los Hervideros et le lac vert de la petite ville de El Golfo.

Le lac vert de la petite ville d'El Golfo
Le lac vert de la petite ville d’El Golfo

Où dormir à Lanzarote ? Appart-hôtel : un bon compromis

Nous avons choisi, comme nous avions fait à Barcelone, de louer un appartement. Bon compromis qui permet, pour peu cher, d’être chez soi, de pouvoir faire faire la sieste au bébé « normalement », mais également de ne pas devoir aller au restaurant midi et soir, puisqu’il y a de tout pour y faire à manger soi-même.

Balcon, piscine, calme : rien à redire sur cette mini résidence !

L'hôtel El Guarapo à Costa Téguise
L’hôtel El Guarapo à Costa Téguise

Les + et – by OnzeBouge

Les +

Cette île est vraiment très belle. Tout est blanc, qui contraste avec le noir de la lave et le rouge/orangé des volcans. Les routes sont très bien aménagé, tout semble neuf. Des panneaux de signalisation aux ronds points ! Les randonnées autour des nombreux cratères sont à ne pas manquer.

Les –

La non diversité des paysages, qui, bien que sublimes, semblent identiques du nord au sud. Par rapport à Madère, à l’île de la Réunion ou encore la Guadeloupe, îles sur lesquelles, lorsque l’on se rend dans le nord ou dans le sud, les contrastes sont réels, ici à Lanzarote, la vue semble la même (maisons blanches, et volcans tout autour).

OnzeBouge pratique

Climat

Nous sommes partis début mai et avons profité d’un soleil 24h/24, et d’une température de 25 à 30 degrés. Le top. Le dernier jour, sans aucun vent (ce qui est extrêmement rare), nous avons eu 43 degrés ! Si si ! Heureusement, nous étions en voiture, bateau et dans l’aéroport pour finir… Bref, crème solaire haute protection impérative si vous ne voulez pas devenir rouge écrevisse !

Décalage horaire

Moins 1h sur l’île par rapport… à Lille 🙂
En clair, quand il est 11h à Lanzarote, il est 12h en France.

Transports

Nous sommes partis avec la compagnie Ryanair. Sans encombre. Peut-être un hic au retour, où l’on nous à fait descendre « seuls » sur la piste d’atterrissage, sans aucun personnel pour nous guider, ce qui nous a semblé à la fois bizarre et pas sérieux niveau sécurité. Les passagers pouvaient se rendre où ils voulaient !!

L’île de Lanzarote a donc un réseau routier nickel. Il n’y a pas d’autres mots. La vitesse est limitée à 80/90 maximum. Nous avons vu une fois un panneau 100 km/h sur la LZ-2 (comprenez la voie rapide n°2 de Lanzarote).

Nous avons loué une voiture avec la compagnie Cabrera Medina : vraiment top ! Tarif raisonnable (200€ pour 2 semaines), voiture impeccable, siège auto compris, avec une très belle carte touristique et un CD audio fourni !

Faire ses courses à Lanzarote

Il y a des supermarchés partout. Vous y trouvez de tout. Les prix sont prés de 30% moins chers qu’en France.

Bons plans

Les principales visites à faire sur l’île sont incluses dans un pass à acheter sur le premier site que vous visitez. Informations et tarifs auprès du Centros de Arte, Cultura y Turismo.

Pour les randonnées, nous nous étions procurés le guide Walk! Lanzarote et la carte Lanzarote Tour & Trail : le guide se suffit à lui-même et propose de nombreux parcours, du plus facile au plus difficile avec de bonnes descriptions (en anglais).

onzebouge

View posts by onzebouge

Nous ? Une famille en voyage autour du monde : un papa voyageur, une maman voyageuse et un p’tit voyageur de 5 ans. Nous avons créé ce blog pour partager nos carnets de voyage en famille.
En mode week-end, citytrip ou road trip, trouvez l’inspiration et les bonnes adresses parmi les destinations que nous avons déjà visitées…

1 Comment

  1. Anais
    août 12, 2015

    Sympa les petits + et – à la fin de l’article, ça donne une belle idée de la destination. Merci pour tous les bons conseils !

    Répondre

Laisser un commentaire

Scroll to top